VAE dernières nouvelles des emballages

Pour la vente à emporter, le choix de l’emballage est important. Mais attention la législation des produits à usage unique en plastique, notamment pour la vaisselle jetable évolue.
Il est important de savoir que le 3 juillet 2021 constitue la date limite pour écouler tous vos stocks de produits plastiques à usage unique.

Quels emballages sont concernés et interdits ?

Voyons les contours de la nouvelle règle :

Rappel des produits concernés ;

– Les pailles et autres mélangeurs en plastique pour boissons ainsi que les piques à steak.

– Les gobelets plastiques même compostables et gobelets en polystyrène expansé (y compris ceux qui contiennent un produit) ;

– Les assiettes jetables en plastique même celles compostables, ou en carton avec un film plastique;

– Les couverts en plastiques : les fourchettes, couteaux, cuillères, baguettes ainsi que tout autre ustensile de table similaire servant à prélever, découper ou mélanger des aliments, hormis les couverts utilisés dans les établissements pénitentiaires, les établissements de santé et dans le transport aérien, ferroviaire et maritime et les ustensiles de dosage de produits non alimentaires

 

Cependant, les emballages et boîtes plastiques réutilisables destinés à être remplis à nouveau par le producteur ou le restaurateur, seront encore autorisés après le 1er juillet 2021.

Quelles sont les alternatives aux emballages à usage unique en plastique?

Heureusement il existe de nombreuses alternatives écologiques pour remplacer le plastique

La pulpe

emballage dessertQui provient des résidus fibreux de la canne à sucre, Il s’agit d’un produit naturel la bagasse sans danger pour la santé et biodégradable en 45j. Les barquettes et leurs couvercles en bagasse ont l’avantage d’avoir une bonne résistance au froid et à la chaleur. Ils permettent la congélation jusqu’à -18°C puis le réchauffage au micro-ondes des aliments. Ces contenants sont compostables.

Le carton

Le carton est actuellement le produit le plus plébiscité car économique et plus respectueux de l’environnement il se décline en de nombreuses variantes, du plus simple pour le froid et la cuisson au plus technique, recouvert de PLA (Acide Polylactique polymère synthétique biodégradable) pour résister aux graisses, aux liquides.
le carton se décline en emballage de toutes formes, assiettes, gobelets, bols à soupe, boîtes lunch, bowls etc… Le carton se recycle facilement via la filière du tri sélectif.

S’ajoutent tous les cabas et sacs en papier Kraft également recyclables.

Le bambou

C’est le matériau le mieux placé pour remplacer les couverts en plastique, et cette fibre est aussi utilisée pour fabriquer des contenants alimentaires avec leurs couvercles. Résistant, le bambou est une vraie alternative solide au plastique. Nous trouvons désormais des nappes en bambou, du tissu et donc des vêtements.

Il existe aussi des couverts en bois de bouleau tout aussi écologiques

Sélectionner son fournisseur d’emballage

N’hésitez pas à feuilleter des magazines et à vous déplacer sur les salons. Cela vous permettra de voir et de toucher les produits. Une fois les fournisseurs définis, contactez leurs services commerciaux pour obtenir des échantillons. Il est important, avant de passer sa commande, de tester lesemballage Firstpack produits, d’être certain qu’ils sont adaptés à votre production et qu’ils satisferont la clientèle.
Naturellement choisir un fournisseur qui propose des produits réutilisables, recyclables, biodégradables ou compostables (matériaux conformes aux normes EN13432 et OK compost), Qui veillent à limiter leur impact environnemental tout au long du cycle, de leur conception à leur fin de vie.

L’investissement à prévoir

Le prix de l’emballage dépend du fournisseur, de la qualité choisie, de la quantité commandée et de la présence ou non d’un logo ou d’un texte. Les prix peuvent ainsi varier du simple au double. Plus la commande est importante, plus la facture unitaire sera réduite, mais cela nécessite d’avoir la capacité de stockage et la trésorerie suffisantes. Il existe des fournisseurs qui livrent en fonction des besoins. L’astuce, pour parvenir à écouler la marchandise rapidement, est de choisir des emballages qui pourront s’adapter à différentes propositions. Une boîte de taille moyenne pourra convenir aussi bien à une entrée qu’à une petite salade ou une salade de fruits.

Kit couteau, fourchette, petite cuillère 

La sécurité alimentaire

Un plat dont les règles sanitaires ont été respectées pendant la transformation mais disposé dans un emballage inapproprié risque de nuire à la santé des consommateurs. L’emballage doit donc être adapté à une baisse rapide de température (cellule de refroidissement …) dans les deux heures maximums. L’amplitude thermique supportée entre donc en ligne de compte pour le choix de l’emballage.

Produits à réchauffer

Les produits peuvent perdre leurs qualités organoleptiques au réchauffement, il convient donc de bien choisir leur contenant. Les emballages pour micro-ondes sont les seuls permettant d’assurer un service rapide. Cependant, il faut se rappeler que tous les plats ne supportent pas un réchauffage au micro-ondes : la viande rouge (surcuisson), les gratins (ramollissement), ou certains risotto (asséchement).

L’attractivité

Les emballages contribuent à séduire la clientèle. Ils peuvent être pratiques tout en étant attractifs avec, par exemple, un couvercle transparent (en P.L.A par exemple) afin que les clients voient le contenu. De même, la couleur du socle a un impact : les emballages noirs plaisent souvent à la clientèle, mais ils sont généralement plus chers. Les couverts, vinaigrettes, etc., jouent également un rôle. Les couverts peuvent être, noirs, en bois ou en inox, au style contemporain, mais plus ils sont prestigieux plus ils rogneront sur la marge. Pour les vinaigrettes, il est possible de les préparer soi-même ou d’en acheter des toutes prêtes. Des marques proposent un choix important de sauces. Cette solution raffinée peut s’avérer coûteuse. Pensez aussi aux sauces faites maisons dans des petites bouteilles en verre donc recyclables : c’est simple et efficace.

vinaigrette toutes prêtes

Développement durable

Pratiquement tous les fournisseurs d’emballages et de produits pour le VAE ont pris le virage de l’impact écologique. Ces emballages ont un surcoût, ce qui affecte le prix du menu. Mais des achats sans surcoût existent comme les sacs kraft de couleur naturelle (marron clair) qui sont plus respectueux de l’environnement que ceux qui ont un fort taux d’encrage. En effet, les encres coûtent cher et rendent la recyclabilité des papiers plus complexe. Le carton, les serviettes avec un faible taux d’encrage sont aussi plus respectueuses de l’environnement, mais peuvent avoir moins d’impact de communication vis-à-vis de la clientèle.

Il est important de savoir que les textes publicitaires, images, logo sur vos emballages doivent être réalisés avec de l’encre à l’eau écologique ; encre que l’on trouve par exemple chez Milhe & Avons.

Que dit la loi sur les emballages ?

LOI n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire

Décret n° 2020-1828 du 31 décembre 2020 relatif à l’interdiction de certains produits en plastique à usage unique

A consulter le PDF Guide Pro ’Jet sur les emballages.

Où trouver des emballages

– Comatec : www.comatec.fr
– Duni : www.duni.com
– Firplast : www.firplast.com
– Firstpack : www.firstpack.fr
– Milhe & Avons : www.milheetavons.com
– Pro’jet : https://www.pro-jet.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.